L’Assemblée législative de la Saskatchewan compte 61 députés. Chacun représente l’une des 61 régions de la province appelées circonscriptions électorales définies dans la loi de 2013 sur la représentation, intitulée The Representation Act, 2013.

Mais comment devient-on député de l’Assemblée législative? Les députés sont-ils choisis par le premier ministre? Sont-ils choisis par un parti politique (par exemple, le Parti libéral, le Nouveau Parti démocratique ou le Parti de la Saskatchewan)? Pour répondre à ces questions, il faut d’abord suivre le processus permettant de devenir candidat, puis d’être élu en tant que député à l’Assemblée législative. 

Candidats 

Qualifications des candidats
Conformément à la loi de 1996 sur les élections, intitulée The Election Act, 1996, tout citoyen canadien âgé de 18 ans et plus, résident en Saskatchewan et qui n’est pas inhabile à voter (un juge, par exemple), peut devenir candidat à l’élection de l’Assemblée législative de la Saskatchewan. Un candidat doit remplir une déclaration de candidature et verser une caution de 100 $ au directeur du scrutin de sa circonscription.  

Candidats de partis
Avant de remplir sa déclaration de candidature, un candidat admissible peut avoir été déjà choisi par un parti politique pour se présenter dans sa circonscription. Les partis politiques défendent généralement une plate-forme électorale ou un point de vue particulier sur un vaste éventail d’enjeux comme la santé et l’éducation et choisissent, par conséquent, un candidat qui défendra leurs idées. Les candidats désignés par un parti peuvent bénéficier de la couverture médiatique de leur nomination ainsi que du soutien et des ressources de leur parti, ce qui peut augmenter leur visibilité pendant la campagne électorale.     

Candidats indépendants
Un candidat indépendant n’est pas membre d’un parti politique. Un tel candidat fait habituellement campagne sur un seul thème qui revêt pour lui une grande importance (par exemple, l’environnement), plutôt que sur un éventail de questions défendues par un parti politique. Ces candidats paient souvent leurs propres dépenses électorales, comme les frais d’imprimerie, de publicité et de placards. Les candidats indépendants ne disposent habituellement pas des mêmes ressources financières que les candidats de parti et ne retiennent donc pas autant d’attention. 

Élection générale 

Déclenchement d’une élection générale
En Saskatchewan, la Loi de 2007 sur l’Assemblée législative prévoit la tenue d’une élection générale tous les quatre ans, le premier lundi de novembre. Toutefois, si la période électorale d’une élection générale prévue chevauche celle d’une élection générale fédérale, l’élection en Saskatchewan est déplacée au premier lundi d’avril de l’année suivante. La campagne électorale dure au moins 27 jours à compter du moment où le premier ministre déclenche les élections. L’Assemblée est alors dissoute, ce qui signifie qu’il n’y a plus de députés au cours de cette période. Toutefois, les membres du pouvoir exécutif – le premier ministre et les ministres du gouvernement – demeurent en poste pendant cette période pour assurer la continuité du gouvernement. 

Préparation aux élections
Le directeur général des élections est la personne chargée de coordonner les élections dans l’ensemble de la province, mais il incombe au directeur du scrutin de chaque circonscription d’établir, en détail, les modalités relatives à la tenue des élections. Des recenseurs font du porte-à-porte pour dresser les listes des électeurs admissibles. Les bureaux de vote sont établis, les bulletins de vote et les boîtes de scrutin sont fournis et des avis indiquant les lieux de vote sont diffusés dans chaque circonscription.  

Jour de l’élection
Lorsque les électeurs se présentent à leur bureau de vote le jour des élections, on vérifie que leur nom apparaît sur la liste des électeurs admissibles. Ils reçoivent ensuite un bulletin de vote avec lequel ils se rendent à l’isoloir pour voter. Le bulletin de vote rempli est placé dans « l’urne électorale » (boîte de scrutin) sous le regard vigilant des représentants de chaque candidat. Les représentants des candidats ne regardent pas pour qui l’électeur vote, leur rôle est de s’assurer que l’urne était vide avant le début du vote, que seuls les électeurs admissibles sont autorisés à voter, que les électeurs ne votent pas plus d’une fois et que le dépouillement des bulletins est effectué de façon impartiale.  

Après le dépouillement, le directeur du scrutin rend compte des résultats au directeur général des élections qui annonce officiellement l’élection du candidat ayant récolté le plus de votes. Cette formalité s’appelle le « retour du bref ».  

Siéger à l’Assemblée

Avant qu’un candidat élu puisse occuper les fonctions de député de l’Assemblée législative, il doit prêter et souscrire le serment ou l’affirmation solennelle d’allégeance. Ce n’est qu’alors qu’un député peut occuper un siège à la Chambre de l’Assemblée et prendre part aux affaires courantes.