L’histoire de la présidence
La fonction de président fait partie de la tradition parlementaire britannique depuis 1377; il servait de lien entre le souverain (le roi ou la reine) et le Parlement. À l’origine, le président avait pour devoir de représenter les points de vue du monarque auprès des députés (membres du Parlement), mais depuis la Guerre civile anglaise au dix-septième siècle, le président est considéré comme le serviteur du Parlement qui représente les intérêts des députés auprès du monarque. 

Comment choisit-on le président?
En Saskatchewan, le président de l'Assemblée législative est un député (membre de l’Assemblée législative) élu par les autres députés, par un scrutin secret. Cette élection a lieu après chaque élection générale, ou lorsqu'une vacance survient à la suite du départ à la retraite ou du décès du président. Tout député peut accéder à la présidence, à l'exception des ministres du Cabinet et des chefs de parti. La personne élue doit être prête à servir équitablement tous les députés afin de maintenir l'ordre à la Chambre.  

Le rôle du président de l'Assemblée législative
En tant que personne investie de la plus haute autorité à la Chambre, le président occupe un fauteuil sur l’estrade à l’extrémité de la Chambre, les députés du parti ministériel à sa droite et les députés de l’opposition à sa gauche.  

Il incombe au président de veiller au bon déroulement des travaux de l'Assemblée et d'agir à titre d'« arbitre » lors des débats. L'importance de ce poste est mise en évidence par le défilé du président au début de chaque séance. Le président, accompagné des greffiers et des pages, fait son entrée dans la Chambre escorté par le sergent d'armes qui porte la masse. L’uniforme traditionnel qui est la robe de magistrat souligne la neutralité de son rôle, tandis que la masse symbolise son autorité au sein de la Chambre.  

Il incombe au président de veiller à ce que l’on se conforme au Règlement de la Chambre dans la conduite des travaux et que tous les députés de la Chambre aient l’occasion de participer aux débats. Une des tâches les plus ardues du président de l'Assemblée est de maintenir un équilibre entre le droit de la majorité de mener les débats et le droit de la minorité de se faire entendre. Étant donné qu’il est essentiel que le président soit vu comme étant au-dessus de toute politique partisane, il ne participe ni aux débats ni aux votes, sauf en cas de partage égal des voix. Tous les commentaires formulés lors d'une séance doivent être adressés au président et tous les députés doivent demeurer assis lorsque le président se lève. 

Comment le président maintient-il l’ordre?
Les députés doivent être « reconnus » (se faire accorder le droit de parole) par le président avant de s’adresser à la Chambre. Il peut ordonner à un député qui a fait des remarques discourtoises ou dans des termes qui contreviennent aux règles de retirer les remarques en question. Si le député s’obstine à ignorer les ordres du président, ce dernier peut s’adresser à lui par son nom plutôt que par celui de la circonscription qu'il représente ou du  portefeuille dont il est responsable, selon la pratique habituelle. Par exemple, le président peut utiliser une expression traditionnelle telle que : « Jean Tremblay, j’ai le devoir de vous nommer comme ayant ignoré l’autorité de la présidence et je vous enjoins de vous retirer pour le reste de la séance. » Le droit du député de participer aux travaux de la Chambre sera alors suspendu pour le reste de la journée ou pour une période plus longue si l'Assemblée en fait la demande.  

Lorsqu'il est appelé à statuer sur la conformité d'une action ou d'une question particulière, selon le Règlement de la Chambre, le président peut se prononcer sur-le-champ ou reporter sa décision. Dans l'un ou l'autre de ces cas, les greffiers du Bureau sont prêts à apporter leurs conseils quant aux procédures parlementaires à suivre.  

Le président en tant qu'administrateur
Il incombe également au président de superviser les différents services (financiers, administratifs, juridiques et informationnels) qui sont fournis à tous les députés par des fonctionnaires et le personnel de l'Assemblée législative. Il agit également à titre de président de la Commission de régie interne au sein de laquelle sont représentés les partis du gouvernement et de l'opposition. La Commission établit non seulement les politiques, mais aussi les niveaux des dépenses de tous les services et les fonds alloués aux membres de l'Assemblée.  

Le président en tant que représentant officiel de la Chambre
Le président est tenu de représenter la Chambre lors de toute cérémonie et tout événement officiel, notamment dans le cadre de ses relations avec la Couronne et avec d'autres parlements et assemblées législatives, ce qui peut comprendre l’accueil de dignitaires étrangers ou les déplacements pour représenter l'Assemblée législative de la Saskatchewan lors de réunions parlementaires au Canada ou ailleurs dans le monde.  

Le président en tant que député
Il convient de souligner que le président demeure un député au même titre que les autres membres de l'Assemblée législative. Il doit continuer d'être à l'écoute des électeurs de sa circonscription et de les représenter de manière efficace. Nonobstant le prestige associé à ce poste, quand vient le moment de voter, les électeurs veulent s'assurer que leur député s'est employé à défendre leurs intérêts.  

Le président doit posséder de nombreuses habiletés et qualités personnelles pour bien s'acquitter de toutes ses responsabilités. Il doit faire preuve d'empathie, de fermeté, d'équité et d'honnêteté en tout temps. Il doit savoir se montrer un hôte convivial, tout en restant au-dessus de la mêlée au sein de la Chambre. Le rôle de président est un défi de taille, riche en expériences toutes plus intéressantes les unes que les autres.